Utilisez le curcuma avant d’avaler encore un autre ibuprofène

A chaque fois que j’avais mal à la tête, un comprimé de l’ibuprofène était près de moi et je l’avalais sans même me poser de question. A force de le faire, c’est devenu une habitude, voire, une dépendance quotidienne dont les effets n’étaient pas très satisfaisants, mais malgré cela, je continuais à l’avaler en espérant un miracle à chaque fois.

Pour moi, les médicaments, de type « Ibuprofène » ou autre, étaient sans danger pour une personne et c’est la raison pour laquelle je prenais des analgésiques à chaque fois que j’avais mal quelque part dans mon corps.

Voulez-vous un substitut à l’ibuprofène ? Essayez, donc, le curcuma…

Un jour, quelques recherches sur internet et des discussions interminables sur des forums m’ont ouvert les yeux sur ce que les Ibuprofènes représentaient pour ma santé : un poison pur et dur !

Donc, il était temps pour moi de me reprendre et de changer de mode de vie en commençant par jeter tous les Ibuprofènes à la poubelle.

Aussi dangereux que le VIOXX, un médicament antiinflammatoire interdit, La revue The Lancet déconseille l’usage de l’ibuprofène qui a tué des milliers de personnes suite à des troubles cardiovasculaires engendrant la mort.

Aujourd’hui, je me porte à merveille sans Ibuprofène et même mes douleurs de tête et mes migraines se sont apaisées petit à petit, cela dit, je dois tout cela à la plus majestueuse des épices, la reine des reines : Le curcuma.

Une dizaine d’études scientifiques sérieuses ont démontré, jusqu’à présent, que le curcuma, grâce à son polyphénol, offrait plus de 500 bienfaits pour notre santé.

La revue Alternative and Complementary Medicine a  publié une étude clinique affirmant que le curcuma peut se substituer à l’ibuprofène pour le traitement de l’arthrose.

Cette expérience a été menée auprès de 109 patients qui souffraient de l’arthrose du genou. Aléatoirement, ont a administré 800 mg d’ibuprofène et 2 000 mg de curcuma par jour à des patients différents pendant une durée de 6  semaines.

Après ces 6 semaines, les personnes auxquelles on avait administré du curcuma montraient plus de performance que ceux de l’Ibuprofène et surtout, sans aucun effet secondaire pour le curcuma.

Disons que le curcuma est naturel, ce qui rassure plus que la composition synthétique des Ibuprofènes qui dérange malgré tout.

Apprenez, donc, à changer vos habitudes quant à la prise de médicaments et faites confiance aux dons et aux aliments naturels, car il n’y a qu’eux dont le pouvoir de guérison est fiable, rassurant et efficace.

 

Avertissement :

Faites attention à ne pas abuser de la consommation du curcuma !

Respectez le dosage normalisé  (1,5 g à 3 g (½ c. à thé à 1 c. à thé par jour)

Si vous appartenez à l’une des catégories suivantes, ne prenez pas de curcuma :

1. Les personnes souffrant de troubles sanguins;
2. Les personnes souffrant de calculs biliaires;
3. Les femmes en période de grossesse ou d’allaitement;
4. Les personnes sur le point de subir une opération chirurgicale.